Santekilibre - Conseil Santé Naturelle - Naturopathie - Reiki Usui - Bordeaux Métropole

RGO ce fléau, ou l'acidité gastrique...

RGO ce fléau, ou l'acidité gastrique...

 

On pense souvent qu’acidité, brûlures d’estomac, ulcère, riment avec anti-acides…

Hors, les problèmes d’estomac sont souvent liés non à un excès d’acide mais à un manque…

Nous allons développer…

Un état des lieux s’impose : 

Comment ça marche ?

La digestion commence par la mastication, tout en haut du tube digestif, dans la bouche !!

Pour certains, mâcher plus et mieux, manger moins vite et mieux va résoudre le problème ! 

Oui oui !!

Pour d’autres, c’est plus compliqué…

Lors de la mastication, nous salivons et la salive contient de l’amylase, un enzyme qui casse et réduit les molécules d’amidon en glucose et maltose, plus petites et donc plus assimilables…Donc, la mastication fait une partie du boulot, ce n’est pas juste une vue de l’esprit…

Les bouchées sont réduites en purée et donc prédigérées. 

Lors de la déglutition, elles descendent dans l’oesophage grâce à une poussée du pharynx et la fermeture des voix aériennes (sinon c’est fausse route…) Le péristaltisme, soit des ondes propagées mécaniques, prend le relais pour faire descendre le chyme (bol alimentaire) jusque dans l’estomac.

Un fois le chyme dans l’estomac, se mettent en branle différents éléments : le brassage mécanique vigoureux de l’estomac lui même (les gargouillis normaux), la sécrétion d’acide chlorhydrique par les glandes gastriques, l’activation des enzymes digestifs, tout ceci forme les sucs gastriques. Ceux-ci réduisent en particules encore plus fines et assimilables, les matières englouties.

Le contenu du bol alimentaire s’évacue par différentes étapes entre 20 minutes et 6 heures selon la nature des aliments.

Le pylore (la porte) s’ouvre quand le contenu a atteint un certain pH (entre 1 et 2 !!! Tu m’étonnes que ça brûle quand ça remonte !) et une certaine consistance, il tri.

Le chyme liquéfié à souhait peut passer via le duodénum dans l’intestin.

L’estomac contient donc de l’acide chlorhydrique + un mucus protecteur des muqueuses + des enzymes protéolytiques (réduisent les protides) + des facteurs intrinséques indispensables à l’absorption de la vitamine B12 par exemple…

On comprendra qu’un mauvais équilibre de tout ce petit monde interfère sur le reste de la digestion, les intestins (SII, intolérances, intestins poreux, ballonnements…), l’absorption des nutriments et vitamines etc.

Le reflux gastro-oesophagien :


De plus, et c’est notre sujet, les brûlures ou le fameux reflux gastro-oesophagien (RGO) peuvent avoir deux causes : l’excès d’acide, et le manque d’acide !!!

Les origines sont diverses, mais les causes sont opposées ! Il s’agit donc de bien identifier le problème !

Une visite médicale spécialisée est indispensable pour écarter ou avérer la gastrite, l’ulcère, ou l’infection à l’Hélicobacter Pilori.
En effet, cette bactérie est en cause dans une grande majorité de cas de gastrite et ulcère, avec le cancer en projection à long terme…Mais il faut vraiment connaitre l’état de votre pH gastrique !!
Il s'agit aussi d'exclure un infarctus qui peut ressembler aux brûlures gastriques, cette douleur lancinante derrière le sternum...!

Les facteurs aggravants ou déclenchants du RGO :

  • obésité (appui mécanique sur les sphincters)
  • stress, excitation des sécrétions gastriques
  • bactérie HP
  • excés alimentaire et mauvaise mastication (ça déborde…)
  • ou, hypochlorhydrie

Très souvent les brûlures sont dues à un retour du contenu de l’estomac dans l’oesophage parce que celui-ci est trop plein, ou n’arrive à traiter le contenu comme il se doit, et ça stagne, sature, déborde…Son contenu même si il manque de l’acide, reste agressif pour l’oesophage qui n’est pas protégé par du mucus comme l’estomac. En position couchée, on penchée, ou par trop plein,  le chyme vient brûler les voix supérieures, parfois jusque dans la bouche…

Quand il y a trop d’acide, une excitation des glandes gastriques : il faut traiter aux anti-acides, naturels ou autres…Avant l'ulcère !

Mes anti-acide naturels préférés : bicarbonate, amandes, amylacées (pomme de terre, banane, châtaignes…), tisane de réglisse, mauve, jus verts…Sinon, consulter !

Un excès d’acide doit être pris en charge, mais attention, pas sur la durée, il faut trouver les causes pour ne pas avoir à prendre des anti-acides sur le long terme, car cela va amener à l’effet inverse : l’hypochlorhydrie !!!! Elle survient avec la vieillesse, des carences et des excès de ces médicaments ultra prescrits bien connus… 

L’hypochlorhydrie est sournoise et dangereuse !
Le pire c’est qu’on peut avoir les mêmes symptômes et ressentis que pour l’excès d’acide, et là l’erreur fatale est de continuer les anti-acides qui vont finir de ruiner le système digestif avec tous les effets secondaires en cascade…

De plus, un bon pH évite les proliférations bactériennes hautes, entre autre…

Comment y remédier naturellement ? 

Les plus « scientifiques » essaieront les capsules d’acide chlorhydrique carrément, en vente libre…Ça aura le mérite d’être clair et immédiat pour identifier le problème. Si ça brûle fort, c’est que vous êtes en excès et non en carence d’HCL, sinon, ça soulage.

Un test interessant : une 1/2 cuillère à café de bicarbonate dans de l’eau tiède à jeun et on attend un rototo :

  • moins d’une minute : bon taux d’HCL, bon pH
  • plus de 3 minutes, bof, peu d’HCL, pas bon pH
  • plus de 5mn, hypochlorhydrie avérée…

Solutions naturelles à l’hypochlorhydrie :

  • Les plantes amères en apéritif !! : pissenlit, gentiane (nos vieux n’étaient donc pas fous), camomille romaine, endives, artichaut…Elles stimulent l’acide, les enzymes et les hormones digestives (gastrine…) En salade ou tisanes.
  • Les acides naturels en apéro et dijo : vinaigre de cidre brut (non pasteurisé, dilué), le citron, les pickles (cornichons…), la choucroute crue…Tiens donc, une salade vertes de plantes du jardin avec du vinaigre serait donc utile ??? Bizarre…
  • Une boisson chaude en fin de repas, stimule la digestion (l’eau froide l’inverse…), amère ou acide ce sera encore mieux !
  • Réduire l’eau pendant le repas, mais bien boire entre les repas équilibre le pH de l’estomac…Trop boire pendant dissout les sucs gastriques…

(si ces recettes vous donnent encore plus de brûlures, c’est que vous êtes certainement bien dans les cas d’excès d’acides…)

Ces conseils valent aussi pour les lourdeurs, sensations de plénitude persistante, somnolence après le repas etc. On peut être en carence d’HCL sans avoir les brûlures, mais en identifiant bien des difficultés à digérer, simplement…

Voilà, et sinon, pour plus d'infos, je suis là, en vrai !!


Aurélie BLAY - conseillère en naturopathie - Lormont 33

Ces conseils informatifs n’ont pas de valeur médicale et ne doivent pas se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, et doivent de préférence être envisagés sur les recommandations personnalisées d’un naturopathe. 

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Les horribles plastiques et la naturopathie

Les horribles plastiques et la naturopathie

Le plastique c’est pas fantastique pour notre santé ! Lire la suite
Mes bons plans conso de naturopathe (totalement indépendants !!)

Mes bons plans conso de naturopathe (totalement indépendants !!)

Testés et approuvés à Bordeaux et banlieue rive droite Le meilleur rapport qualité ... Lire la suite
Voir tous les articles
Awwwards