Santekilibre - Conseil Santé Naturelle - Naturopathie - Reiki Usui - Bordeaux Métropole

10 tips pour un bel automne avec la naturopathie

10 tips pour un bel automne avec la naturopathie

 

1. S’alléger et s’assainir  : mini cures détox au choix :

  • Le jeûne intermittent : jeûner 16h d’affilée, en faisant sauter le petit déjeuner par exemple, le plus facile. Cela fait reposer tout le système digestif sans restriction. 
  • Une monodiète verte une fois par semaine : haricots verts, courgettes, choux, salades, concombre…Surtout pas de fruits qui chargent le foie !!
  • Une journée de jeûne hydrique +  tisanes détox : romarin, ortie, bouleau
  • Une semaine sans viandes ni friture ni sucre ni alcool
  • Du vert : Retrouver un équilibre acido-basique convenable. Pour cela il faut puiser dans la verdure, crue et cuite, pour la chlorophylle alcalinisante, les enzymes qui participent à la digestion, les minéraux végétaux alcalinisants, les fibres qui nourrissent le microbiote intestinal…Le top ? : l'ortie !
  • Du radis noir : pour libérer le foie et la vésicule parfois encombrés ou trop sollicités, mais attention, déconseillé en cas d’antécédent de calculs biliaires car ils peuvent être libérés trop vite et obstruer les canaux…
  • Le fameux jus de citron : une bonne idée oui, mais à petite dose, ponctuellement, et bien de rincer les dents ensuite…L’acidité active la digestion et lélimination, mais l'effet détox n'est pas à la hauteur des huiles essentielles issues du zeste qui boostent réellement le foie

2. Ancrer le bien-être ressource

Faire un ancrage avec un moment doux de bien-être afin d'en faire une ressource en cas de besoin : 

Fermez les yeux, asseyez-vous confortablement et respirez profondément, détendez-vous.

Rappelez-vous un moment doux de détente ou de bonheur, précis. Observez votre ressenti, les couleurs, les odeurs, les sons, le bien-être, le sourire profond, la beauté de ce moment et comment il vous touche…Faites un mouvement précis ou touchez un point de votre corps (serrez-vous dans vos propres bras avec le sourire par exemple) à ce moment-là pour l’ancrer, associer ce geste à ce doux moment, savourez cette douceur, ce bien-être qui rempli votre coeur…

Respirez profondément et revenez doucement à votre présent, ici et maintenant.

Quand vous en aurez le besoin ou l’envie, réactivez ce souvenir et cette sensation de bien-être en fermant les yeux et refaisant le geste d’ancrage, vous allez faire revenir le moment de bonheur et de bien-être associé, votre cerveau va vous y reconduire et tous les bienfaits avec…Et hop, le plage, le câlin, l’air pur de la montagne, le soleil sur votre peau, le fou-rire avec votre chéri…vous y êtes, vous vous y ressourcez !

Pensez-y dorénavant quand vous vivez un beau moment de bien-être, à l’enregistrer dans votre disque dur de bonheur !!

3. Profiter du soleil !!

C’est pas parce qu’on ne va plus à la plage qu’il faut l’oublier, on a besoin de soleil, de lumière naturelle, pour nourrir notre organisme, comme les plantes…

S’exposer un peu quand il fait beau, tout nu si vous pouvez, ou au moins le visage dés que possible…Le soleil est utile pour fabriquer la vitamine D mais aussi pour réguler notre rythme biologique et l’humeur par l’intermédiaire de la glande pinéale. Stockez de la lumière en prévision des jours plus courts !

4. L’importance de réseau social : 

Quand on cultive des liens sociaux, le sens commun, la communication, l’appartenance à un groupe, cela maintient un moral au beau fixe et l’espérance de vie est augmentée !!

5. L’aide précieuse des plantes :

Les sédatives : calment le système nerveux central et les muscles profondément, équivalent aux anxiolytiques, favorisent le sommeil.

  • Escholschtzia (pavot de californie) : sédative + anxiolytique + analgésique + digestive : sans accoutumance, valable pour les enfants, légèrement amère (ma préférée) Se cultive très facilement ! Attention, peut induire des somnolences chez certaines personnes
  • Houblon : sédative, calmante, nature refroidissante, pour les colériques, chauds, femmes en périménopause, sportif…Attention, déconseillée aux malades hormono-dépendants
  • Camomille Matricaire : sédative, anti-inflammatoire, digestive, calmante, douce, pour tous.
  • Valériane : très efficace, mais légèrement toxique pour le foie, recommandée seulement si échec des autres. Nature chaude, recommandée pour les nerveux frileux, pas pour les sanguins…
  • Fleur d’oranger : calmante, douce pour tous, possible en hydrolat
  • Verveine citronnée : remonte le moral, agréable, anti-dépressive, digestive

Les hypotensives : en cas de tension, stress, colère, nervosité

  • Passiflore : équivalente à l’escholschtzia, plus relaxante, sans effet secondaire
  • Aubépine : hypotensive cardiaque, ralentit le rythme cardiaque et la tachycardie, plante des coeurs brisés et des deuils

Relaxantes nerveuses : stress chronique

  • Avoine sauvage : stress chronique, deuil…
  • Mélisse : stress + anxiolytique + digestive (pas abuser en cas d’hypothyroïdie)
  • Millepertuis : calmant et antidépresseur hyper efficace mais gros risques d’interactions médicamenteuses et de photosensibilisation…

Les adaptogènes : aides multifonctions

  • Eleuthérocoque : si pas trop sensible à la caféine, rééquilibre, énergétise, booste
  • Griffonnia : rééquilibre, antidépresseur et anxiolytique efficace, sérotoninergique, régule stress et sommeil
  • Ashwagandha : seule plante adaptogène non excitante, régulatrice et analgésique, anti-inflammatoirefavorise la fertilité, aphrodisiaque…Très efficace sur les conséquences psychosomatiques du stress chronique, anti-burn-out. Adaptée aux fibromyalgiques
  • Rhodiole : plante majeure mais en danger par trop de cueillette, régule l’humeur, le stress par son affinité à la sérotonine et donc mélatonine. Non excitante
  • Ginseng : ultra tonique, convalescence, fatigue extrême…Attention : excitante 

Les toniques et détox :

  • Romarin : plante magique tonique, dépurative douce, anti-oxydante, régule l’humeur, légèrement anti-infectieuse, amère…Réchauffante
  • Thym : anti-infectieux, digestif, oxygénant…
  • Ortie : reminéralisante majeure, détox, alcalinisante, anti-inflammatoire, douce
  • Gentiane : ultra-digestive, tonique, apéritive, très amère
  • Réglisse : adoucissante, laxative, anti-hypertension
  • Gingembre : tonique, digestive, anti-nausée, réchauffante, stimulante, anti-oxydante, aphrodisiaque…
  • Menthe poivrée : digestive, adoucissante, tonique, apaisante, régulatrice 

6. L’aide des huiles essentielles

Les applications : toujours diluées dans une huile végétale, de préférence jojoba, noisette, abricot, amande douce ou macérats huileux…en général à 20% pour un usage thérapeutique. (possible pures : camomille et lavande occasionnellement) 

  • Cutanée : applications locales sur le plexus solaire, intérieur des poignets, la plante de pieds, quantités selon les huiles…
  • Olfaction sèche : sur les poignets puis respirer profondément les effluves 
  • Olfaction douce par diffusion : dans appareil de diffusion dans de l’eau nébulisée
  • Voie interne sur conseil
  • Dans le bain toujours diluées dans un gel douche ou dispersant adapté

Quelles huiles essentielles : 

  • Marjolaine à coquille : calmant du système nerveux central, jusqu’à être anaphrodisiaque…avec précaution. En dilution dans le bain ou olfaction sèche.
  • Lavande vraie : grande classique incontournable pour toute la famille : calmante, sédative, anti-inflammatoire et anti-spasmodique, myorelaxante, cicatrisante, réparatrice…calme le système nerveux autonome, apaise…sans risque, toutes les voies d’administration. Olfaction sèche très adaptée.
  • Petit grain bigaradier : anti-stress super efficace, favorise le sommeil, calme le sytème nerveux, les angoisses, les ruminations, le rythme cardiaque, les muscles, sans aucun risque même pour les petits…ma préférée ! Toutes les voies d’administration.
  • Pin sylvestre : rebooste les surrénales fatiguées, en cas de gros coup de mou : sur la colonne vertébrale  
  • Litsée citronnée : tonique et anti-dépressive, très agréable en diffusion.
  • Camomille Romaine : chère mais hyper puissante contre les gros chocs émotionnels + anti-allergique + calmante + anxiolytique…une à 2 gouttes pures sur le plexus solaire est la formule d’urgence !
  • Thym Saturéïode : tonique, aphrodisiaque, antibactértienne, mais dermocaustique et allergisante !!! Très diluée.
  • Ravintsara : anti-viral majeur, tonique et calme du système nerveux central.

 

7. Un bon sommeil !!

Conséquences d’un manque sommeil :

  • Dormir moins de 6 heures pourrait entraider une mort plus précoce…
  • Dégrade l’immunité et surtout le nombre de lymphocytes NK
  • Rend plus vulnérable aux virus
  • Peut engendrer des difficultés cardiaques, hypertension, inflammation cardiaque, artériosclérose, insuffisance veineuse
  • Troubles de l’humeur
  • Troubles alimentaires par un dérèglement de la ghréline et leptine, hormones qui régulent la satiété et la faim
  • Trouble de la concentration et de l’apprentissage…

Mettre tout en oeuvre pour favoriser un bon sommeil : 

  • Faire le noir absolu, car la glande pinéale sécrète la mélatonine (hormone du sommeil) seulement dans le noir
  • Limiter la lumière bleue des écrans grâce à des filtres ou en limitant les écrans concrètement
  • Eviter les divertissements excitants ou anxiogènes une heure avant le coucher
  • Eviter le café après 15h
  • Eviter l’alcool (plus d’un verre) qui encombre le foie, car il hache le sommeil si il est trop sollicité
  • En cas de bouffées de chaleur : bains de pieds chauds, tisane de sauge
  • Aérer sa chambre et la désencombrer, débrancher les appareils
  • Garder la chambre à moins de 19° (si possible bien sûr…)
  • Se coucher idéalement autour de 22h30, les heures avant minuit sont plus récupératrices

 

8. Conseils alimentaires en automne :

  • Abuser des légumes colorés encore présents…
  • Préférer des repas riches en protéines maigres, riches en tryptophane, précurseur de mélatonine : volailles, poissons, oeufs
  • Faire un petit déjeuner complet non sucré : porridge, pain au levain beurré, oeufs, jambon, fromage blanc au muesli, purée d’amande…
  • Le soir manger léger, des légumes cuits, céréales 1/2 complètes...
  • Le repas trop copieux le soir peuvent être cause de reflux et donc de gène au cours de la nuit
  • Trop de sucre peut exciter et générer des fluctuations glycémiques délétères, bien que connu pour réconforter dans l’instant…
  • La sérotonine est issue à 90% du système nerveux entérique, d’où l’intérêt de le soigner et favoriser une bonne digestion totale, et bonne hygiène du microbiote (voir son naturo)
  • Manger les fruits et légumes de saison, donc adaptés ! Profiter des derniers légumes d’été des étalages pour faire des ratatouilles, sauces, flans de courgettes, tartes salés…
  • Cure de verdure et surtout pas de fruits sucrés !! Oubliez la cure de raisin…
  • Pensez au thé vert, il régule l’humeur, est anti-stress, anti-oxydant, drainant…
  • On profite de la fin de la saison des apéros pour s’assagir et retrouver des repas légers, courts et simples, voire même de bons plateaux télé équilibrés et sobres

 

9. Revitalisation automnale

Manger des graines germées,  biogéniques, ultra-nutritives, se sont des bombes de vitalité, de vitamines, d’enzymes, de minéraux concentrés dans les petits germes de la plante en devenir. On peut facilement les faire soi-même, elles s'achètent en magasin bio, toutes prêtes ou en graines à germer.

Manger ou boire des légumes lactofermentés, du kombucha ou du kéfir, afin d'équilibrer de manière exogène le microbiote intestinal mal mené, rééquilibrer le population de bactéries utiles pour freiner les pathogènes. Ce sont des probiotiques naturels. 

Les fibres solubles sont elles des prébiotiques, qui nourrissent notre microbiote endogène : tous fruits et légumes, la chicorée…

Faire le plein de vitamine C : dernières baies de saison, poivrons rouges, agrumes…ou acérola si besoin de fortes doses (fumeurs, convalescents, ados…)

Mettre l’accent sur les omégas 3 animaux EPA/DHA naturellement : oeufs bio, petits poissons gras de qualité : sardines, maquereaux, harengs, anchois…

Omégas 3 végétaux : bonnes huiles de cuisine à froid, la championne du taux d’omégas 3 étant la cameline. Les autres : colza (la plus équilibrée), chanvre, lin (attention à l’oxydation !!!) noix…les garder au frais.

Il existe aussi des huiles mélangées ciblés et bien dosées poisson/végétaux = idéal.

 

10. L’activité physique :

  • Améliore l'oxygénation du sang et tissus
  • Accélère le métabolisme
  • Draine
  • Stimule les émonctoires (organes de nettoyage)
  • Sntretient les os et articulations
  • Améliore la santé cardiovasculaire
  • Favorise la régulation thermique
  • Libère le stockage des graisses et ce qu’elles renferment : toxines et pollution
  • Libère l’énergie, défoule, évacue les émotions négatives
  • Occasion d’expression : extériorisation
  • Valorise de l’estime de soi
  • Génère plus d’endorphines 
  • Booste le moral

Choisir un sport adapté à son métabolisme, à ses articulations, et son coeur, plaisant et adapté !!!

 

Vous êtes paré pour l’automne, ralentir et entrer dans la saison de retour à soi en toute sérénité…



Aurélie BLAY - Naturopathe - Bordeaux - Lormont 

Ces conseils informatifs n’ont pas de valeur médicale et ne doivent pas se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin et doivent de préférence être envisagés sur les recommandations personnalisées d’un naturopathe et en gardant une alimentation équilibrée. 

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Quelle conseillère naturopathe je suis ?

Quelle conseillère naturopathe je suis ?

Et je souhaite réconcilier les gens avec un mode de vie sain qui ne rime pas avec « saint ». ... Lire la suite
Mon "régime" de naturopathe pour une meilleure santé

Mon "régime" de naturopathe pour une meilleure santé

En tant que conseillère pour une hygiène naturelle, et surtout sur les bases alimentaires. ... Lire la suite
Voir tous les articles
Awwwards