Santekilibre - Conseil Santé Naturelle - Naturopathie - Reiki Usui - Bordeaux Métropole

Une belle peau avec la naturopathie

Une belle peau avec la naturopathie

Mes conseils de naturopathe pour une belle peau

Petits rappels des bases en naturopathie : 

Nous avons tous un type de terrain, une constitution et un tempérament dominant, qui représentent nos bases individuelles sur lesquelles travailler pour améliorer sa santé, son bien-être, son confort…Les faire identifier par un naturopathe peut lui permettre de vous conseiller de manière précise, adaptée et juste, individuellement.

En naturopathie nous parlons d’humeurs pour désigner les liquides physiologiques qui circulent dans notre corps, pour l’alimenter et maintenir son homéostasie. 

Ces liquides sont : le sang, la lymphe, la bile, l’eau…

Nous parlons aussi d’émonctoires, soit les filtres traversés par ses différentes humeurs, qui font le tri des éléments toxiques ou vitaux. Ils sont : le foie, les reins, les poumons, les intestins et la peau !

La peau est un émonctoire tampon, ou de secours, elle prend le relais des autres ou finit le travail…D’ou son importance. Elle sera différente à la base selon les constitutions et les tempéraments…

La peau est en moyenne constituée à 70% d’eau (varie selon l’âge). Elle est le plus gros organe du corps humain, le plus lourd et le plus étendu, peut peser en moyenne 3 kilos et recouvrir 2 m2.

Il est l’organe de relation avec le monde extérieur, de protection, de limite, de réaction sensitive…

Elle est le siège du toucher, comprend des récepteurs nerveux qui véhiculent les informations aux neurones et au cerveau.

Ses 3 différentes couches interagissent : l’épiderme en surface, complexe, vivant et protecteur, le derme, constitutif, et l’hypoderme, lieu de stockage.

La peau protège, régule et immunise, par des procédés mécaniques, thermiques, circulatoires, glandulaires, chimiques et microbiologiques…

Elle respire, réagit, épure, synthétise, filtre, absorbe.

Selon son terrain, la peau, l’émonctoire et aussi l’organe relation, réagira et aura une nature différente. Le bilan naturopathique sera un élément essentiel pour établir cet état des lieux.

Elle sera donc traitée et entretenue selon divers critères personnels.

Mais de grands principes sont valables pour tous : l’excès de sucre, les mauvaises graisses, l’agression, le manque d'oxygénation et le manque d’attention seront préjudiciables, pro-inflammatoires.

Des cures détox seront parfois justifiées pour soulager ou relayer les émonctoires, ou stimuler l’élimination. 

En gros si la peau est grasse, en plus d’excès de mucus, de pus, de sinusites, furoncles etc., il y a peut-être excès de graisses, de sucres (et féculents), gluten et intoxication chimique, formation de « colles » avec des émonctoires débordés. Il faudra stimuler ou soulager les glandes sébacées et le foie par des cures (gras).

Si la peau est eczémateuse, sèche et acide, en plus de calculs, douleurs articulaires, craquements, goutte, essoufflement anarchique, il y a probablement excès d’acides et « cristaux » issus de protéines, purines, excitants, chimie, pollution, stress…On stimulera les glandes sudoripares par la transpiration et les reins (eau) pour éliminer, et limiter l'intoxication...

Selon ses observations on travaillera avec certaines cures dépuratives adaptées, plus des réformes alimentaires, des rééquilibrages, et des aides phytothérapeutiques.

Certains compléments seront envisagés ensuite, selon les besoins.

Hygiène et routine de toilette : 

  • Ne jamais trop décaper au risque de générer des réactions inverses à celles recherchées.
  • Les éléments chimiques passent dans la peau, encore plus les nanoparticules, donc les cosmétiques sont à observer à la loupe !! Préférer le simple, bio, brut.
  • Adapter les « détergents » aux types de peaux, et simplifier le plus possible : le savon l’Alep est une bonne base par exemple. 
  • Le meilleur détergent pour les corps gras est = l’huile !! Et oui !! voir article 
  • Gommages très ponctuels et naturels, non agressifs. 
  • Sauna ou hammam selon si peau grasse ou atopique.

Exemples : 

  • Crème purifiante Dr Hauschka, nettoie et purifie en douceur.
  • Masque d’argile Ghassoul si peau grasse.
  • Masque au miel si peau à imperfection.
  • Gommage mécanique avec des brosses ou serviettes si peau épaisse et résistante.

 

Mes huiles essentielles coup de coeur :

(propriétés supposées traditionnellement reconnues)

toujours mélangées à une huile végétale !

  • Huile essentielle de Géranium : anti-ride, anti-imperfections, anti-séborrhée, lipotylique (fluidifie le gras), hémostatique (coagulante), cicatrisante, apaisante, anti-bactérienne, circulatoire, réparatrice douce…Jocker !
  • Huile essentielle d’Hélicryse Italienne (et vraiment italienne ou corse !!) : anti-ride, hémostatique, anti-hématome puissante, chélatrice (capte et évacue les toxines), cicatrisante, régénère…Indications : couperose, bleus, cicatrices, varices, contusions…
  • Huile essentielle de Romarin Verbénone : régénère, cicatrise, anti-ride et anti-tâche, répare, astringent, purifie…Indications : cicatrices, acné, tâches, pores dilatées, vergetures…
  • Huile essentielle de Lavande aspic : anti-bactérienne, cicatrisante, tonique, antifongique (mycoses), répulsive, anti-inflammatoire…Indications : piqûres d’insectes, acné, brûlure, douleurs, bobos, mycoses…
  • Huile essentielle de Lavande vraie : apaisante, anti-inflammatoire, sédative, cicatrisante, anti-bactérienne, antifongique, répare…Indications  : eczémas, urticaire, petites plaies, brûlures, inflammations, stress…
  • Huiles essentielle de Tea tree : anti-infectieuse à large spectre, antifongique…Indications : acné, plaies, mycoses, verrues, protection radiothérapie, infections…
  • Huile essentielle de Ravintsara : antivirale préventive et curative, tonique, protectrice, apaisante…Indications : herpès, grippe, varicelle…

Mes huiles végétales coup de coeur : 

  • Huile de jojoba : c’est en fait une cire, riche en esters et alcools, donc très fluide et pénétrante, non grasse, émolliente, équilibrante, stable (ne s’oxyde pas) et très hydratante. C’est un super démaquillant et décapant des substance grasses, elle équilibre aussi le sébum, sans être comédogène. Elle est parfaite pour les peaux à problème et l’aromathérapie car très bon véhicule vers les couches profondes de la peau. Certes elle n’est pas très locale, mais n’a pas son équivalent ici, sauf la noisette ou noyau d’abricot mais moins stables et fluides malgré tout. Elle est riche en acides gras polyinsaturés intéressants, sans être oxydables.

  • Huile de bourrache : riche en acide gamma linéique (omégas 6 AGL) anti-inflammatoires, elle apaiserait les eczémas, prurits, inflammations articulaires, dermatites, elle est aussi anti-âge. Elle est plus grasse et instable, à conserver dans une endroit frais et à l’abris de la lumière. Elle peut se prendre en interne pour les problèmes inflammatoires ainsi qu’en complément phyto-oestrogénique en cas de syndrome prémenstruel ou ménopause (sur conseil). Elle est aussi anti-oxydante car elle contient des phytostérols, et fluidifie légèrement le sang (à prendre en compte en cas de traitement anti-coagulant !), d’ou son action anti-inflammatoire concomitante avec les omégas 6 AGL. Pour plus d’infos sur les huiles…

  • Huile de rosier muscat, ou rose musquée : ultra nourrissante et réparatrice, riche en omégas 3 et 6, mais aussi pro-vitamine A, rétinol, phytostérols, et vitamine K, d’où son action réparatrice et régénérante, mais aussi hémostatique. Elle est grasse et s’oxyde vite, et est très teintée…Très utile en cas de cicatrice, vergeture, peau très sèche et abimée, tâches, mais peut sensibiliser…Elle est comédogène donc contre-indiquée pour les peaux acnéiques. Associée à la lavande par exemple en cas de plaie en cours de cicatrisation, elle accélèrerait la réparation propre, éviterait les chéloïdes, les tâches pigmentées, les adhérences…

 

Aurélie Blay - Naturopathe - Bordeaux Métropole 

Ces conseils informatifs n’ont pas de valeur médicale et ne doivent pas se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, et doivent de préférence être envisagés sur les recommandations personnalisées d’un naturopathe et en gardant une alimentation équilibrée. 

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Comment choisir ses huiles végétales alimentaires ?

Comment choisir ses huiles végétales alimentaires ?

Comment je choisis mes huiles végétales en tant que naturopathe ? Je vous explique ! Lire la suite
Tous les bienfaits de la sève de bouleau

Tous les bienfaits de la sève de bouleau

Voici venu le temps de la sève de bouleau, trésor printanier pour votre bien-être ... Lire la suite
Voir tous les articles
Awwwards