Santekilibre - Conseil Santé Naturelle - Naturopathie - Reiki Usui - Bordeaux Métropole

Les horribles plastiques et la naturopathie

Les horribles plastiques et la naturopathie

En naturopathie, le plastique c’est pas fantastique !


Bien qu’utile, parfois salvateur pour des raisons d’hygiène (ustensiles médicaux, conditionnements uniques…), pratique, parfois esthétique, le plastique est un faux ami qui fini pas nous nuire ainsi qu'à notre santé. 
Le plastique envahit notre environnement mais aussi notre organisme du fait de certains composants qui migrent d’une matière à une autre, ou émanent dans l’air et l'eau…On parle beaucoup du bisphénol, des phtalates par exemple...
Il pollue les océans, les sols, les eaux et nous directement. On peut enrayer le problème avec un peu de conscience.

De prime abord inerte, celui-ci est sournois et pernicieux : il laisse s’échapper des substances toxiques et perturbantes, qui ont des conséquences à moyen et long terme, notamment en tant que perturbateur endocrinien. On parle beaucoup de ces perturbateurs, endocriniens (glandes endocrines = ovaires, testicules, thyroïde, hypophyse, surrénales…) pourquoi ? Parce qu’ils miment certaines hormones de part leur composition chimique et occasionnent par ce biais des dérèglements de nos programmes hormonaux normaux, vitaux…

Les phtalates par exemple, assouplissants de matière plastiques, perturbent les organes reproducteurs dés la gestation et ont des répercussions sur la fertilité sur des générations…La raréfaction des spermatozoïdes serait une des conséquences de l’exposition à des multiples perturbateurs endocriniens.

Les mutations génétiques sexuelles animales sont une des conséquences aussi…

Les plastiques sont des perturbateurs endocriniens permis d’autres comme les pesticides.

De plus, ils se décomposent très lentement et donc continuent de nuire dans la nature pendant de nombreuses années…

Issus de l’industrie pétrochimique, ils ont infiltré tous les matériaux industriels depuis plus de 50  ans.

Mais on peut les éviter, limiter leur usage et donc limiter notre exposition et sa dissémination.

Quels sont ils exactement ? 

voici ce tableau de classification à apprendre par coeur :

Donc préférer les codes 2, 4 et 5 pour les plastiques à garder, les autres sont à éviter, voire bannir !

 

Comment remplacer les plastiques au quotidien ? :

  • utiliser des bouteilles en verre
  • utiliser des gourdes ou thermos éthiques (Quetsch…)
  • des boites de conservation en verre et PP
  • réutiliser les bocaux comme contenants
  • privilégier les savonnettes et autres produits solides
  • acheter des recharges de produits courants
  • acheter en vrac au maximum
  • utiliser du papier
  • refuser les sacs plastiques
  • cuisiner frais et brut
  • décorer écolo sans plastique
  • recycler !

 Où sont-ils ? :

Les contenants cosmétiques, les produits ménagers (eux-mêmes souvent très toxiques…), l’alimentation, les jouets, meubles, accessoires déco…et éviter surtout tout ce qui est en contact direct avec les aliments ou la peau !

Sachez que les graisses et la chaleur augmentent la migration des composés toxiques, les COV, ainsi que le pesticides…donc éviter les bouteilles au soleil, réchauffer au micro-onde, les denrées chaudes dans les contenants plastiques (gobelets café, touillettes, assiettes…), les produits gras dans des contenants plastiques exposés…

La naturopathie parle beaucoup de détox, de nettoyage, de désencrassement, mais il est aussi judicieux de commencer en amont par moins s’intoxiquer, c'est aussi ça l'hygiènisme et l'humonisme (soigner ses humeurs, je développerai dans un article sur les fondamentaux et techniques naturo) ! Et pour cela, il faut s’éduquer, prendre conscience du problème et agir en fonction…et faire passer le mot doucement !

Les naturopathes se disent aussi éducateurs de santé, conseillers en hygiène vitale, l’écologie est donc une partie intégrante de la naturopathie et de la démarche de santé et bien-être global. Je suis naturopathe à Bordeaux, proche de l'océan chéri, et je tiens à ce qu'il soit le plus propre possible, ainsi que ses plages, ses côtes forestières...Agissons en  amont !!


Aurélie BLAY - Naturopathe - Bordeaux - Lormont
 

Ces conseils informatifs n’ont pas de valeur médicale et ne doivent pas se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, et doivent de préférence être envisagés sur les recommandations personnalisées d’un naturopathe et en gardant une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée.

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Comment gérer la ménopause avec la naturopathie ?

Comment gérer la ménopause avec la naturopathie ?

Les solutions de naturopathe pour bien vivre sa ménopause Lire la suite
8 astuces naturelles pour retrouver sa vitalité

8 astuces naturelles pour retrouver sa vitalité

Mini cure "détox" de naturopathe sans se faire de mal : Lire la suite
Voir tous les articles
Awwwards