Santekilibre - Conseil Santé Naturelle - Naturopathie - Reiki Usui - Bordeaux Métropole

Le blog

L'argile : remède merveilleux

L'argile : remède merveilleux

L'argile est un rémède miracle depuis l'antiquité et sans doute plus, pour les hommes, et les animaux de s'y trompent pas non plus !

Elle a différentes couleurs, et des vertus un peu différentes selon elles, mais la plus utilisées et l'argile verte, illite (du Nord) ou Montmorillonite (du Sud de la France), ventilée ou concassée, ultra fine ou non...selon les utilisations. On parle ici donc de la verte Montmorillonite ultra ventilée, ma préférée.

Personnellement, j'en ai toujours vu trainer chez mes parents, dans un vieux saladier, à tremper, ou à sécher avant d'être jetée.

Sa composition est riche en minéraux majeurs et mineurs, essentiellement la silice, l’aluminium, magnésium, calcium, fer, potassium, sodium, manganèse, et cuivre, zinc…

Son mode d'action est difficilement explicable, mais redoutablement efficace pour de nombreux maux.

En externe, en cataplasme, elle « absorbe » le mal, ça parait très sorcier, et pourtant…Elle calme l’inflammation, annihile les bactéries et infections, permet une reconstitution cellulaire, nettoie, assèche et fait « mûrir » les abcès et furoncles, accélère la cicatrisation, calme le feu…presque magique !!

Elles est particulièrement indiquée en cas de tendinite, entorse, douleurs articulaires et musculaires.

En interne, elle nettoierait le sang et les foyers infectieux de manière ciblée, mais comporte des contre-indications : elle augmente la tension, peut créer une forte constipation, des occlusions intestinales associés aux corps gras…je ne la conseille donc pas sauf pour les fortes diarrhées (uniquement l’eau après avoir reposé). 

 

Comment s’en servir ?

On respecte les indications de l’emballage, selon le fabricants, mais globalement, on la touille et fait tremper pour former pâte onctueuse pendant une à deux heures avant de l’appliquer. On la mélange dans un bol avec une cuillère en bois, jamais de métal, car cela change les charges électroniques des minéraux et peut altérer son efficacité.

On l’applique aussi avec des matières naturelles telles que le coton, le lin avant de fixer le cataplasme avec une bande, puis idéalement, on recouvre de film alimentaire afin qu’elle ne sèche pas ! Une épaisseur d'au moins un centimètre et jusquà 3 optimisera les bienfaits.
On garde le cataplasme au moins une heure, et parfois dans les pires des cas, toute la nuit.
Dans tous les genres d’application, elle ne doit jamais sècher, sinon elle relargue ce qu’elle a absorbé. D’ailleurs, on ne s’en ressert jamais, on la jète !!
Et sur la peau, en masque par exemple, si elle sèche, outre le fait de relarguer, elle assèche beaucoup trop et abime la peau.

On peut l’utiliser froide, pour l’inflammation c’est opportun, mais aussi tiède au bain marie pour les douleurs froides et fractures.

 

Son efficacité et sa simplicité font de ce remède naturel ultra modeste un trésor thérapeutique, donc un remède miracle, oui !
En tant que naturopathe, elle est pour moi une réponse de première intention en cas de tendinite, douleur musculaire, articulaire, abcés, plaie, foulure, qui rend bien des services !!

 

A vous !


Aurélie BLAY- Naturopathe pour Santékilibre à Lormont et Métropole bordelaise

 

 

Ces conseils n’ont pas de valeur médicale et ne doivent pas se substituer à un traitement ou aux conseils d’un médecin, et doivent de préférence être envisagés sur les recommandations personnalisées d’un professionnel de santé, je décline toute responsabilité en cas de mauvaise interprétation...
Awwwards